Héloïse Audy

It is an obscure pleasure that drives me to dissect them, to isolate them cruelly from one another, to manipulate them, to denude them of their meaning by placing them in another way, creating new hierarchies. I want to see a texture, a rhythm appear. Make them come to life differently, closer to the touch than to the eyes. Words. Gathered in the course of encounters or extirpated from a loved text with the blow of a blade, I try to find the appropriate scale, the right context, either weaving them delicately or laying them down on the ground in all their weight. Breaking away from the rational logic of language, these scattered words reveal a pristine, fugitive and ambiguous force of action. Through a series of poetic interventions involving encounters, objects, installations and actions, I explore a narrativity of the fragment.

Il y a un plaisir obscur qui me pousse à les disséquer, à les isoler cruellement l’un de l’autre, à les manipuler, puis à les dénuder de leur sens en les replaçant autrement, créant de nouvelles hiérarchies. Toujours, je veux en voir jaillir une texture, un rythme. Leur faire prendre vie autrement, plus près du toucher que des yeux. Les mots. Glanés au fil de mes rencontres bien réelles ou extirpés d’un texte aimé d’un coup de lame, je tente de leur trouver une autre échelle, un contexte juste, pour les tisser délicatement ou les déposer au sol, dans toute leur pesanteur. S’échappant de la logique rationnelle du langage, ces mots épars retrouvent une force d’action d’origine, fugueuse et ambiguë. À travers une série d’interventions poétiques incluant objets, installations et actions, j’explore une narrativité du fragment.