Works/Oeuvres > Where Do Lost Words Go? / Où vont les mots perdus? (2015)

This site specific installation took shape on three different sites in the Portneuf region, between Deschambault and Saint-Raymond, in the summer of 2015. It refers to three trades, formerly practiced in this region: linen production, coal production and timber floating. The disappearance of these know-how entails that of a vocabulary of their own. Three obsolete words reproduced on a large scale, rouir, rances and bôme, blend into the landscape as monuments to the memory of a lost language. The letters are blured, either physically by the use of reflective surfaces or interference patterns, or metaphorically by the use of a material that erodes over time.
Testimonies by Noëlla Berrouard, Jean-Paul Bherer and Nazaire Cauchon are at the genisis of this project.

Cette installation in situ s’est déclinée comme un tryptique, sur trois sites de la région de Portneuf, entre Deschambault et Saint-Raymond, à l’été 2015. Elle fait référence à trois métiers jadis pratiqués dans la région: la production linière, la production de charbon et le flottage du bois. La disparition de ces savoir-faire entraîne celle d'un vocabulaire qui leur est propre. Trois mots désuets reproduits à grande échelle, rouir, rances et bôme, se fondent dans le paysage comme autant de monuments à la mémoire d'un langage perdu. Les lettres sont brouillées, soit physiquement, par l'utilisation de surfaces réfléchissantes ou de motifs d'interférence, soit métaphoriquement, par l'utilisation d'un matériau qui s'érode avec le temps.
Les témoignages de Noëlla Berrouard, Jean-Paul Bherer et Nazaire Cauchon sont à l’origine de ce projet.

Exhibition history / Lieux de diffusion: Biennale Internationale du Lin de Portneuf (2015)